Menu

Lorsqu'il s'agit de planifier le retour au travail, l’auto-évaluation des capacités de performance offre un outil utile venant compléter l’analyse du poste de travail et l’évaluation des performances au moyen de l’«Évaluation des capacités fonctionnelles ECF». Elle est l'ultime paramètre permettant de déterminer la volonté d'une personne d’accepter telle ou telle pénibilité au travail ou dans la vie quotidienne. Dans de nombreux cas, l'auto-évaluation reflète la réalité. Cependant, il n'est pas rare qu'une personne se sous- ou surestime. La sous-estimation est souvent associée à un comportement de ménagement et à une inactivité physique prolongée, la surestimation va souvent de pair avec un surmenage et une surcharge fréquents, ce qui pose également un problème de santé.

Pour l'auto-évaluation des capacités de performance, le PACT (en anglais : Spinal Function Sort) a fait ses preuves dans les pays germanophones. Il a été développé et publié en 1989 sur la base de 500 photos montrant des situations typiques de pénibilité dans le monde du travail et dans la vie quotidienne. Cependant, le besoin de détailler le questionnaire et de renouveler les photos a conduit les auteurs à développer le Modified Spinal Function Sort (M-SFS) qui implique l’avis de patients et d'experts, des critères statistiques et des preuves issues de la recherche. Les photos ont été recréées et adaptées aux 20 questions. La fiabilité et la validité du M-SFS ont été vérifiées et publiées dans plusieurs revues spécialisées. À l'avenir, il est recommandé d'utiliser le M-SFS (au lieu du PACT) avec l'évaluation des capacités fonctionnelles (ECF).

Personne de contact : Dr. Maurizio Trippolini
Contact : maurizio.trippolini@bfh.ch


Littérature

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=%22m-sfs%22&sort=pubdate