La notion de médecine des assurances

La médecine des assurances fait partie de la médecine sociale et préventive. Elle s’occupe de l’enseignement des relations entre les malades, les accidentés ou les personnes qui souscrivent un contrat d’assurance, les fournisseurs de prestations médicales et les sociétés d’assurances.

La médecine des assurances revêt un caractère plutôt national (à la différence p. ex. de la médecine préventive, de la médecine du travail ou de l’épidémiologie). Les médecins des assurances ont une fonction intermédiaire entre les patients, les assurances et les fournisseurs de prestations médicales.

Les assurances dépendent régulièrement de l’aide des médecins lorsqu’il s’agit d’évaluer les risques liés à la santé ou de contrôler la qualité des mesures diagnostiques et thérapeutiques.

Les médecins des assurances et les médecins-conseils participent à la coordination ou à la direction du traitement des patients. Ces fonctions supposent d’avoir des connaissances non seulement dans le domaine médical mais également dans le domaine des assurances et du système de soins de santé.

De plus, les médecins consultants devraient être familiarisés avec les instruments de gestion du suivi et de garantie de la qualité. On attend d’eux qu’ils connaissent le domaine du droit médical, par exemple en ce qui concerne les sujets en rapport avec l’information des patients, la protection des données, l’évaluation des questions de responsabilité civile ou l’expertise médicale.